Le junk sleep expliqué par dormeur® - dormeur®

Ecrit par Nicolas Marquis, Fondateur de dormeur.co
et spécialiste reconnu de la couverture lestée en France depuis 2019.

Je suis fatigué mais j'arrive pas a dormir

Le junk sleep expliqué par dormeur®

Vous vous réveillez épuisé(e), comme si vous aviez couru un marathon malgré un nombre d’heures de sommeil qui devrait être suffisant ? La concentration vous échappe, la mémoire vous fait défaut, et vos émotions jouent au yoyo ? Il se pourrait bien que vous soyez victime du junk sleep, ce sommeil de piètre qualité qui vous vole votre récupération dont votre corps et votre esprit ont désespérément besoin.

Mais, qu’est-ce donc que ce junk sleep, et surtout, comment lui dire adieu ? C’est ce que nous allons démêler dans les lignes qui suivent.

Le junk sleep, ou sommeil poubelle pour les intimes, c’est cette version low-cost de nos nuits, qui échoue à nous offrir les bienfaits régénérants essentiels à notre bien-être. Plusieurs coupables sont à pointer du doigt : l’abus d’écrans avant le coucher, une absence de rituel nocturne, ou encore un environnement trop bruyant ou illuminé comme en plein jour.

Les conséquences ? Elles vont d’une baisse de nos super-pouvoirs cognitifs à un stress en hausse, sans oublier un système immunitaire qui fait grève.

Mais que la lumière soit ! Des astuces existent pour mettre K.O. le junk sleep et hisser la qualité de nos nuits au rang de priorité. Restez avec nous, on vous dévoile tout ça.

Junk Sleep : Qu’est-ce que c’est et d’où vient-il ?

junk sleep femme dort balcon 1

Définition du Junk Sleep

Ah, le junk sleep, ou sommeil de mauvaise qualité ! Voilà un terme qui fait frémir les adeptes du bien-être et du sommeil réparateur.

Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Le junk sleep, c’est ce sommeil qui refuse obstinément de vous bercer dans ses bras bienfaisants, vous laissant comme un zombie au réveil. Plusieurs coupables sont à l’origine de ce phénomène :

  • l’abus d’écrans avant de se glisser sous les draps,
  • une absence de routine dodo digne de ce nom,
  • ou encore un environnement aussi calme qu’une salle de concert.

Le junk sleep se manifeste par :

  • une durée ridicule de sommeil (on parle de moins de 7 heures pour les adultes),
  • des interruptions plus fréquentes,
  • un sommeil superficiel,
  • une sensation de n’avoir presque pas dormi.
Les ados sont en première ligne de ce fléau moderne, mais hélas, les adultes ne sont pas épargnés et leur nombre augmente à vue d’œil.

Origines et reconnaissance du terme

Le concept de junk sleep a émergé en 2007, lancé comme un cri d’alarme par le Dr Chris Idzikowski, éminent spécialiste du sommeil, après une série d’enquêtes révélant la dégradation de la santé nocturne des ados.

Un sondage alarmant auprès de jeunes Britanniques révélait déjà des chiffres inquiétants : un tiers des jeunes sondés dormaient à peine entre 4 et 7 heures par nuit, tandis que 25 % avouaient sombrer dans les bras de Morphée devant la TV ou un écran au moins une fois par semaine.

Aujourd’hui, le tableau n’est guère plus reluisant. Les Français, par exemple, ont perdu 1 h 30 de sommeil précieuses, tombant sous la barrière des sept heures par nuit en 2023.

Et pour ne rien arranger, la moitié d’entre eux se perdent dans les méandres de leur téléphone juste avant de tenter de trouver le sommeil. Sur les réseaux sociaux, le junk sleep est devenu une star malgré lui, avec plus de 36 millions de vues sur TikTok !

Les effets néfastes du Junk Sleep sur notre santé

 

femme blonde avec regard souriant allongé sur un lit

Impact sur la santé physique

Le junk sleep, peut avoir des conséquences graves sur notre santé physique. En effet, le sommeil est un processus vital qui permet à notre organisme de se régénérer, de renforcer notre système immunitaire, de réguler notre métabolisme et de prévenir certaines maladies.

Lorsque nous dormons mal ou pas assez, nous privons notre corps de ces bienfaits et nous augmentons les risques de souffrir de divers problèmes de santé, tels que :

  • l’obésité et le diabète, car le manque de sommeil perturbe la production des hormones qui contrôlent l’appétit et la glycémie ;
  • les maladies cardiovasculaires, car le manque de sommeil augmente la pression artérielle et le taux de cholestérol ;
  • les infections, car le manque de sommeil affaiblit le système immunitaire et réduit la capacité de lutter contre les virus et les bactéries ;
  • le vieillissement prématuré, car le manque de sommeil réduit la production de collagène et d’élastine, qui sont essentiels pour la santé de la peau.

Influence sur la santé mentale

Le junk sleep, peut aussi avoir des effets négatifs sur notre santé mentale. En effet, le sommeil est un processus essentiel qui permet à notre cerveau de se reposer, de trier les informations, de consolider les souvenirs et de réguler les émotions.

Lorsque nous dormons mal ou pas assez, nous perturbons ces fonctions cérébrales et nous pouvons souffrir de divers troubles psychologiques, tels que :

  • la dépression et l’anxiété, car le manque de sommeil diminue la production de sérotonine et de dopamine, qui sont des neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l’humeur ;
  • le stress et l’irritabilité, car le manque de sommeil augmente la production de cortisol, qui est une hormone du stress ;
  • les troubles de l’attention et de la concentration, car le manque de sommeil réduit la capacité à se focaliser sur une tâche et à filtrer les distractions ;
  • les troubles de la mémoire et de l’apprentissage, car le manque de sommeil empêche la consolidation des souvenirs et la formation de nouvelles connexions neuronales.

Effets sur la productivité et les performances cognitives

Le junk sleep, peut enfin avoir des effets négatifs sur notre productivité et nos performances cognitives. En effet, le sommeil est un processus important qui permet à notre cerveau de se préparer à affronter les défis du lendemain, de résoudre les problèmes, de stimuler la créativité et de prendre des décisions.

Lorsque nous dormons mal ou pas assez, nous diminuons ces capacités cognitives et nous pouvons avoir des difficultés à réaliser nos activités quotidiennes, telles que :

  • le travail ou les études, car le manque de sommeil réduit la motivation, la productivité, la qualité du travail et la capacité à travailler en équipe ;
  • la conduite ou les sports, car le manque de sommeil augmente les risques d’accidents, de blessures et d’erreurs, en raison d’une baisse des réflexes, de la coordination et de la vigilance ;
  • les loisirs ou les relations sociales, car le manque de sommeil diminue le plaisir, l’enthousiasme, la communication et la capacité à gérer les conflits.

Stratégies pour combattre le Junk Sleep

 

Stratégies pour combattre le Junk Sleep

Création d’un environnement de sommeil optimal

Pour échapper aux griffes du junk sleep, créer un havre de paix propice au repos est primordial. Voici quelques astuces pour transformer votre chambre en une oasis de tranquillité :

  • Optez pour une literie confortable qui épouse votre morphologie et vos préférences. Un bon matelas, un oreiller adapté, une couette douillette et des draps de qualité sont essentiels pour un soutien et une isolation thermique optimale.
  • Maintenez une température ambiante agréable, idéalement entre 18 et 20°C, grâce à l’utilisation judicieuse de ventilateurs, climatiseurs ou chauffages.
  • Assurez-vous d’un noir complet dans votre chambre, grâce à des rideaux occultants, des volets, ou même un masque de sommeil pour bloquer toute lumière perturbatrice.
  • Éliminez les sources de bruit en fermant bien les portes et fenêtres, éteignant les appareils électroniques, ou en utilisant des bouchons d’oreille pour un silence propice au sommeil.
  • Créez une atmosphère relaxante, en jouant sur les couleurs apaisantes, les bougies parfumées, les huiles essentielles ou une musique douce pour inviter à la détente.

Amélioration des habitudes de sommeil

Améliorer ses habitudes de sommeil est tout aussi crucial pour dire adieu au junk sleep. Voici comment :

  • Adoptez un horaire de sommeil régulier, en vous couchant et en vous levant à heures fixes, même le weekend, pour synchroniser votre horloge interne.
  • Évitez les siestes tardives ou trop longues, qui peuvent perturber votre cycle de sommeil. Une sieste de 20 minutes avant 16 heures est l’idéal.
  • Limitez la consommation de caféine, d’alcool, de tabac et de junk food, ennemis jurés d’un sommeil réparateur.
  • Éloignez-vous des écrans avant le coucher pour éviter de stimuler excessivement votre cerveau et perturber la production de mélatonine.
  • Pratiquez une activité physique régulière, de préférence le matin ou l’après-midi, pour dépenser votre énergie, réduire le stress et améliorer votre sommeil.

Gestion du stress et de l’anxiété

Maîtriser son stress et son anxiété est essentiel pour combattre le junk sleep. Voici quelques stratégies :

  • Identifiez et traitez les sources de stress, qu’elles soient professionnelles, personnelles ou financières, et cherchez des solutions ou demandez de l’aide si nécessaire.
  • Exprimez vos émotions, un excellent moyen de les évacuer et de prévenir l’accumulation de stress. Parlez-en à un ami, un thérapeute, ou tenez un journal.
  • Maîtrisez l’art de la relaxation, en pratiquant des techniques de respiration, de relaxation musculaire ou de visualisation pour calmer votre esprit et préparer votre corps au sommeil.
  • En cas de troubles du sommeil persistants, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un thérapeute pour un diagnostic et un traitement adapté.

Conclusion

Ah, le junk sleep, cette bête noire de nos nuits ! C’est un véritable fléau qui s’attaque sournoisement à la qualité de notre sommeil et, par ricochet, à notre santé. Entre la tentation incessante de scroller sur les réseaux sociaux jusqu’à pas d’heure, une routine nocturne aussi inexistante que la motivation pour le sport un lundi matin, ou encore un environnement aussi paisible qu’un concert de rock, les raisons ne manquent pas pour expliquer pourquoi nos nuits ressemblent parfois plus à une série d’intermissions qu’à un vrai sommeil réparateur.

Mais n’ayez crainte, il y a de l’espoir au bout de cette nuit agitée. Des stratégies existent pour envoyer valser le junk sleep et retrouver les bras réconfortants de Morphée 💤.

Que ce soit en concoctant un petit nid douillet propice au sommeil, en revoyant nos habitudes nocturnes pour les rendre plus saines, ou en apprenant à dompter notre stress et notre anxiété, les solutions sont à portée de main.

Je vous invite à embrasser ces conseils dès ce soir et à faire tourner l’info dans votre cercle, histoire de répandre la bonne parole sur l’importance cruciale d’un sommeil de qualité. Sur ce, je vous souhaite une excellente nuit de sommeil réparateur, et à très bientôt pour de nouvelles aventures nocturnes !

Autre source : 

La vidéo est en Anglais mais vous pouvez mettre les sous-titres en Français 🙂

 

Écrit par Nicolas Marquis, Fondateur de dormeur.co
Découvrir la genèse de dormeur.co

En décembre 2013, un burn-out inattendu a bouleversé ma vie. Perdu dans le tourbillon du quotidien, j'ai fini par craquer. Face à cette détresse, j'ai cherché des solutions, d'abord médicamenteuses, puis naturelles. C'est ainsi que j'ai découvert la couverture lestée, une révélation qui m'a aidé à retrouver un sommeil paisible et une sérénité perdue.
Cette expérience a été le catalyseur de mon projet : créer dormeur®, une marque française dédiée à offrir des solutions naturelles pour améliorer le sommeil. Mon objectif ? Aider ceux qui, comme j'ai pu l'être, cherchent à retrouver bien-être et joie de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ebook-dormeur
made in france
solutions naturelles
l'engagement de dormeur
accompagnement
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Panier