Comprendre les étapes du deuil pour mieux le surmonter
Les étapes du deuil

Comprendre les étapes du deuil pour mieux le surmonter

Les pertes subies par l’individu peuvent se manifester de différentes façons et s’accompagner de symptômes différents selon l’intensité avec laquelle la personne a été touchée. On peut aussi parler de deuil affectif ou professionnel.

Les étapes du deuil, d’une durée variable, peuvent être souvent caractérisées par plusieurs affects tels que la colère, la peur, la culpabilité, l’anxiété… Ce que l’on sait, c’est que la perte d’un être cher peut faire énormément de peine. Nous savons également que la plupart des personnes qui vivent ce genre de situation ne savent pas comment faire face à tout ça.

Et c’est là que l’on peut s’aider du web pour tenter de mieux comprendre les différentes étapes par lesquelles nous passons pendant notre deuil.

Qu’est-ce qu’un deuil ?

Le concept de deuil a été introduit en 1917 par le célèbre psychanalyste Sigmund Freud. Elizabeth Küblerros, psychiatre américaine, a alors cherché à identifier les étapes du chagrin vécu par ceux qui font face à la perte de leurs proches. Le deuil est le début de processus mentaux comportementaux, cognitifs et socioculturels face à la perte ultime de personnes, de situations et même d’objets. Les personnes endeuillées se sentent coupables, en colère, etc. Le but de ce processus de deuil est de réussir à rester en vie et à accepter cette perte irréparable. Cependant, le deuil ne concerne pas seulement la mort, il peut aussi s’agir de séparation, de divorce, de licenciements, de retraite, de perte d’animaux…

Quelles sont les étapes du deuil ?

Fondamentalement, le deuil peut être divisé en plusieurs étapes. Il existe plusieurs étapes du deuil, certains experts en identifient 5 et d’autres 7. Ces étapes, ces étapes peuvent être plus ou moins longues selon les personnes.

Le choc

Cette étape est souvent de courte durée. Lorsqu’on annonce une perte, c’est un état de confusion. Avec souvent la perte de tous ses moyens.

Le rejet

Il s’agit d’un refus de croire / voir / écouter / comprendre la déclaration, conduisant souvent à un refus de l’information.

La colère

Il s’agit souvent d’une attitude offensante envers soi-même et son entourage, avec des « pensées magiques » qui n’ont souvent aucun sens rationnel.

La tristesse

C’est une phase caractérisée par le désespoir et l’effondrement. Souvent, la personne endeuillée se rend finalement compte que la perte est définitive et qu’elle ne peut rien n’y faire.

La résignation

C’est une étape caractérisée par l’abandon d’une sorte de lutte et le désir de retrouver sa vie “comme avant” malgré la perte de circonstances et de choses. À ce stade, c’est imprévisible et les personnes endeuillées vivent au jour le jour et sont presque prêtes à accepter quelque chose d’inévitable.

L’acceptation

Cette phase est surement la plus importante parmi toutes les étapes du deuil. Elle se caractérise par l’acceptation réelle de la perte et l’objectivité de l’expérience avec la personne perdue. En général, cette phase permet de garder une trace des bons et des mauvais moments, de se projeter pour l’avenir, et de se sentir mieux mentalement.

La reconstruction

À ce stade, la personne endeuillée se reconstruit à son rythme, elle recommence à organiser sa vie de la manière qui convient le mieux à la perte, et reprendre le rythme de vie qui répond à ses besoins sociaux, environnementaux… C’est un processus de résilience positive.

Combien de temps le deuil peut-il durer ?

Surmonter les étapes du deuil

La durée du deuil est très variable selon le sujet de la perte, le contexte, son état psychologique… il n’y a pas de norme ni de temps précis. Chacun fait son deuil à son rythme et à sa manière. Les références internationales montrent une période de deuil dite réussie de 12 mois pour les adultes et de 6 mois pour les enfants car les enfants sont généralement plus résilients.

Comment le surmonter ?

  • Ne pas cacher ou minimiser ses émotions
  • S’autoriser à en parler et à se confier
  • Faire des activités sans culpabiliser
  • Ne pas consommer de drogues pour tenter d’oublier
  • Lire des témoignages pour se rassurer

Articles complémentaires

Reconnaître les symptômes de la dépression

Que faire en cas de crise d’anxiété ?

Les signes du burn-out, les prévenir et les traiter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ebook-dormeur
blog-sidebar-couverture
blog-sidebar-soins-naturels
couverture-made-in-france
couverture-solutions-naturelles
couverture-engagement
couverture-accompagnement-quotidien
Panier